Alcatel-Lucent : miser sur l’accompagnement du changement

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Alcatel Lucent a connu plusieurs plans sociaux depuis novembre 2008, et on ne compte plus le total des plans sociaux des deux groupes avant la fusion de l’équipementier de télécommunications français et de l’équipementier américain déjà en 1990, et l’accompagnement du changement dans tout ça ? Parce que l’on a entendu parler de départ volontaires des postes principalement administratifs, mais ce ne fut pas le cas. Et certains de ces postes se sont ouverts, mais vers d’autres entreprises. Comment les salariés peuvent-ils vivre tous ces bouleversements, année après année, direction après direction ? De 2000 à 2009, c’est plus des deux tiers des effectifs qui disparaissent, afin de donner une nouvelle impulsion au groupe, qui subit effectivement l’arrivée d’internet et celle de la concurrence très dure d’entreprises chinoises. Encore aujourd’hui, les salariés vont au travail, mais dans le stress depuis toutes ces années de coupe franche dans les effectifs. En effet, M. Ben Verwaayen, en place depuis 2009 dans le fauteuil de directeur du groupe, a annoncé, par visioconférence que l’entreprise connaissait depuis quelques temps de graves difficultés. Ce que le directeur aurait pu aborder, c’est encore le plan social mondial qui touche le groupe avec la prévision de 5000 postes en moins pour redresser la barre financière du groupe. Visioconférences, silence sur les suppressions de postes, communication pour les médias mais pas en interne… Mais où est passée le dialogue avec les salariés ? Comment, dans le flou le plus total, ceux-ci peuvent bénéficier d’un accompagnement du changement ? Comment éviter la panique chez les quelques 9500 salariés de l’entreprise Alcatel-Lucent aujourd’hui ? On n’a de cesse de le répéter : il faut savoir remettre l’humain au cœur de l’entreprise, et surtout ne pas oublier que le salarié, quel qu’il soit, est acteur dans la structure. Lui cacher les vérités essentielles concernant la vie ou la survie de son entreprise est la mauvaise direction à prendre par des managers ou des leaders d’entreprise. Même en cas de plan social, il ne faut pas omettre l’accompagnement du changement, ce qui apporte compréhension et évite les tensions que l’on voit bien trop souvent au journal télévisé.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »